pointe-des-chateaux
À voir

Lieux incontournables à voir en Guadeloupe

Séjour en Guadeloupe, les lieux incontournables

falaises-guadeloupe

Île des Antilles Françaises parmi les plus touristiques, la Guadeloupe séduit tant par ses plages de sable fin et sa nature sauvage que par son inestimable patrimoine culturel et historique. Bien que l’île “papillon” ne soit pas très grande, comptez bien une quinzaine de jours pour en faire le tour et découvrir ses nombreux atouts.

Se déplacer en Guadeloupe, indispensable voiture

Pour faire le tour de la Guadeloupe dans les meilleures conditions, il vous faudra une voiture, inévitablement. La location de voiture en Guadeloupe est de toute évidence la solution recommandée la plus pratique et la plus simple si vous n’avez pas de famille ou d’ami sur l’île. Une flopée de loueurs de voiture se tirent la bourre, des franchises internationales au groupes locaux indépendants, vous n’aurez que l’embarras du choix pour réserver votre véhicule.

Forte de son climat et de son potentiel touristique les institutions locales ont développés les axes routiers afin de faciliter les déplacements insulaires, de réduire les temps de trajet et de rendre accessibles les zones les plus enclines à recevoir la clientèle majoritairement européenne.

Pointe à Pitre, point de départ

Si vous venez en Guadeloupe par avion, vous arriverez à l’aéroport international Pôle Caraïbes, anciennement le Raizet en banlieue de Pointe à Pitre. Elle est la ville la plus importante de la Guadeloupe, située en Grande-Terre, elle est au centre d’une aire urbaine où vivent plus de 300 000 Guadeloupéens, soit près de trois quarts de la population locale !

Charme créole

Place-Victoire-Pointe-a-Pitre

Profitez alors de votre arrivée sur l’île pour arpenter les rues et les places les plus connues : la rue Saint John Perse et la place de la Victoire. Vous serez séduit par le mélange des styles, entre les bâtiments anciens – vestiges du colonialisme- et les échoppes locales aux couleurs vives.

Les principaux musées de Guadeloupe

Passer une ou deux journées à Pointe à Pitre est aussi une formidable occasion de visiter les quelques musées, et non les moindres, présents dans la commune :

  • Le Memorial ACTe, musée dédié à l’histoire de l’esclavage en Guadeloupe
  • Le musée Saint John Perse, du nom du diplomate et poète français, dans lequel la culture créole et la vie d’Alexis Ligier, dit Saint John Perse, sont exposées
  • Le musée Schœlcher qui comme son nom le laisse penser, retrace la vie et l’oeuvre du journaliste et homme politique Victor Schœlcher, ardent promoteur de l’abolition de l’esclavage au 19e siècle

Les marchés de Pointe à Pitre, saveurs locales

marche-central-Pointe-a-Pitre

Si vous avez un peu de temps, utilisez-le pour flâner dans les marchés locaux et vous laisser imprégner des fragrances créoles, subtils mix de la puissance des épices, de la douceur sucrée des fruits, des éclats parfumées de la flore et des odeurs salées de la mer Deux lieux sont tout indiqués en priorité : le marché de Darse et le marché des épices. Mais rien ne vous empêche de vous balader dans ceux de Saint-Jules, de Saint-Antoine ou au même au marché aux fleurs.

Les plages de Guadeloupe

plage guadeloupéenne

Au risque d’enfoncer des portes ouvertes, il est indispensable de dire quelques mots au sujet des plages si l’on veut évoquer véritablement la Guadeloupe. Que ce soit en Grande-Terre, en Basse-Terre ou en Terre-du-Haut, notamment aux Saintes, les plages rivalisent de beauté et d’intérêts. La plupart d’entre-elles partagent des caractéristiques paradisiaques : sable fin blanc ou doré, eaux chaudes et cristallines, présence de cocotiers…Mais certaines sont aussi appréciées pour leur côté nature, quasi-sauvage.

Les plus belles plages de sable fin de Guadeloupe

Parmi les nombreuses plages entourant l’archipel, quelques unes font figure de référence, elles sont incontournables pour qui visite la Guadeloupe :

  • Plage de la Caravelle
  • L’Anse du Souffleur
  • Plage de Sainte-Anne
  • Plage des Raisins Clairs
  • Plage de la Datcha
  • Plage du Bois Jolan
  • Plage des Saintes

Plages sauvages à tester

La richesse naturelle de la Guadeloupe permet de sortir des sentiers de bien des manières. A ce titre, les plages ne font pas exception, bien que le sable fin et les eaux translucides soient toujours appréciés, il en existe des plus sauvages, plus naturelles qui valent le coup d’oeil :

  • plage d’Anse à la barque
  • plage de l’anse tarare (nudiste)
  • plage de Trois-Rivières
  • plage de la Douche

Basse-Terre, la Guadeloupe côté nature

Volcan de la Soufrière en Guadeloupe

Les plages c’est bien pour bronzer et se détendre, mais la Guadeloupe regorge de tellement de trésors naturels qu’il serait vraiment dommage de ne pas les découvrir, et ce particulièrement en Basse-Terre. D’autant plus qu’en voiture, les lieux à visiter sont relativement proches les uns les autres et qu’ils sont accessibles facilement à la faveur d’aménagements récents et modernes.

Le volcan de la Soufrière

Point culminant de l’île avec ses 1467m la Soufrière est un volcan en activité en repos éruptif située en Basse-Terre à quelques kilomètres de la ville de Saint-Claude.

Ne manquez pas l’occasion de l’escalader en empruntant l’un des quelques chemins de randonnée qui vous mèneront à son sommet à partir duquel vous aurez un panorama majestueux sur toute la Guadeloupe.

L’ascension vous permettra aussi de découvrir des trésors cachés comme les bains jaunes, le pas du roy, l’éboulement Faujas ou encore la grande faille.

Les chutes du Carbet

Chutes-du-Carbet-guadeloupe

Au pied du volcan de la Soufrière se dessine l’un des plus beaux spectacles de Guadeloupe : les chutes du Carbet. Au nombre de trois, elles se trouvent sur le cours de de la rivière de Grand Carbet. La première d’entre-elles est haute de plus de 115m et la deuxième la plus facile d’accès offre un dénivelé de pas moins de 100m, la dernière la plus petite, est très difficile à atteindre et seuls les randonneurs chevronnés se permettent d’aller la visiter. Il faut vraiment en voir au moins une des trois et ce n’est pas pour rien que c’est le lieu le plus visité de l’archipel.

Autres cascades et sauts pour vous baigner

En plus des chutes du Carbet, la Guadeloupe abrite plusieurs cascades et saut qu’il faut absolument voir si votre emploi du temps vous le permet. Certaines de ces cascades ont des bassins où les baignades sont autorisées : le bassin Bleu, le saut d’Acomat, la cascade Paradis ou le Saut des Trois Cornes, la cascade aux Ecrevisses, le saut de la Lézarde, la cascade du Trou à Diable.

La route de la Traversée

La route de la traversée, longue de 17km, est l’unique route traversant la forêt tropicale du massif montagneux de Basse-Terre entre Petit-Bourg et Pointe Noire. Empruntez-la en marquant des arrêts pour découvrir des lieux insoupçonnés tels que la cascade écrevisse, l’aire de pique-nique la rivière Corossol, la luxuriante végétation de la rivière de Bras David, la Maison de la Fôret ou le sommet du Morne à Louis dans le parc des Mamelles.

La Désirade, les Saintes et Marie Galante

Capesterre-Marie-Galante-guadeloupe

La Guadeloupe ce n’est pas que Grande-Terre et Basse-Terre, c’est aussi trois petits groupes d’îles dont on parle trop peu : la Désirade, les Saintes et Marie Galante.

Marie-Galante chantée par Laurent Voulzy, est la troisième île des Antilles Françaises par la taille, elle est notamment connue pour être l’île au cent moulins, vestige de la culture de la canne à sucre.

Les Saintes sont un archipel composés de petits villages mais qui est prisé pour ses jolis paysages verdoyants contrastant fortement avec la clarté turquoise des eaux de ses plages de sable fin.

La Désirade, est peut-être l’île la moins visitée de Guadeloupe, la faute peut-être à la volonté politique et écologique de préserver la nature de l’île. Elle est d’ailleurs orientée vers l’écotourisme : les amoureux de faune et de flore devraient trouver un plaisir certain à la visiter. Si vous voulez voir des iguanes en toute liberté, c’est là-bas que vous en trouverez !

Les distilleries et le rhum de Guadeloupe

Le rhum est ancré dans la culture et l’histoire guadeloupéenne. Issu de la culture de la canne à sucre, cet alcool à la renommée internationale est fabriqué dans les nombreuses distilleries encore en activité sur l’île.

Prenez le temps d’en visiter au moins une pour vous plonger dans l’histoire de la fabrication du rhum où s’entremêlent esclavage, plantation, industrie, commerce et lettres de noblesse.

Tant de chose à découvrir encore !

Tous les lieux à visiter n’ont pas été recensé dans cette article tant il y a de merveilles à découvrir en Guadeloupe il faudrait un livre ou un blog pour en faire tout le tour. Si vous ne restez que quelques jours sur l’île, n’hésitez pas à parcourir les endroits listés, ils valent vraiment le détour ! Faites-nous part de vos commentaires et de vos remarques, nous nous ferons un plaisir d’y répondre.